No Man’S Land

Share Button

No Man’s Land – LaLa Land ..- J’ai Croisé Le Lycaon Tacheté – j’ai aperçu Le Chat Persan, La Vipère Sans Venin … et bien d’autre encore. A No Man’s Land, on se croisent car au final nous sommes tous liés. La toile se tisse au fur et à mesure et des aventures se vivent. Tout à commencé quand j’ai revu Le Lycaon Tacheté

De retour à Babylone ou comme j’aime l’appeler Le LaLa Land, j’ai repris contacte avec mon vieil ami Le Lycaon Tacheté.
Vous ai-je déjà parlé de lui ?
C’est un animal forgé par des coups de surins en plein coeur. Et il se relève toujours déchirant, tranchant.
Comme cette pince monseigneur qui fauche des grillages et des barbelés électriques.

No-Mans-Land-lycaon-Renard

Le Lycaon Tacheté avait beaucoup à me compter. Depuis mon départ par grand chose avait changé. Mais des péripéties, il en avait bavé.
Après quelques tours de passe-passe. Enfin il s’est confessé. Sans juger je l’ai écouté.

Et ses mots ont résonné. Sa voix n’a pas changé. Son timbre grave son dos courbé.
L’air soucieux et les mains crispées. Il me raconta d’abord des nouvelles du passé.
BlaBla Land..

Et je l’ai coupé comme pour l’aider.
« As-tu déjà entendu les cris étouffés d’un enfant qui grandit ? C’était un torrent ardent s’abattant sur le sol et poussé par un vent déchaîné. Comment vas-tu Lycaon Tacheté?

-Les nouvelles ne sont pas bonnes Renard Masqué. Comme elles ne l’ont jamais été. »

Le poids des mots. Quelques fois il s’alourdit.
Plus jamais je n’oublierai ces mots.
Poids lourd.
Ces paroles continueront d’appeler à l’aide aussi longtemps que cette boucle d’argent sera suspendu à mon oreille.

Paroles de Renard.

Big Volpone.

Les commentaires sont fermés