Les 8 Salopards – Un Sanglant Western Façon Tarantino

Spread the love <3

Les-8-Salopards-Le-Renard-Masqué affiche de sortie« Les 8 Salopards » en anglais « The Hateful Eight » se rabiboche avec le format 70 mm Ultra Panavision. Format qui n’avait pas été utilisé depuis « 1966 ». Avec près de 3 h de film, Tarantino voit plus grand. En effet, ce format photochimique offre d’après le SND, la Société nouvelle de distribution (groupe M6), « une très grande définition, trois à quatre fois plus que le classique 35 millimètres », ainsi il permet de « retrouver une incomparable douceur de l’image ». Mais la critique française ne le voit pas de cet oeil..

 Les-8-Salopards-Le-Renard-Masqué les plaines glacées

Des années après la Guerre de Sécession, dans l’Ouest américain, un chasseur de primes du nom de John Ruth alias Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit dans une diligence, sa dangereuse prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. En chemin, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans l’auberge de Minnie et de Sweet Dave, qui se trouve au milieu des montagnes.  Mais ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le Mexicain, le cowboy et le court sur-pattes, Minnie et Sweet Dave manquent à l’appel. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être…

Les-8-Salopards-Auberge-Minnie-Le-Renard-Masqué

Sortie ce mercredi 6 janvier et déjà la critique se donne le rôle du 9ème salopard.
« La provocation Pueril de Tarantino » titre – Le Monde
« Les Huit Salopards: 3 raisons de ne pas voir le Tarantino » – Le Figaro
« Quentin Tarantino est-il fatigué ? » – Ouest-France…

Mais que lui a-t-on reproché au juste ?
– La longueur du film ?
– Les dialogues non linéaires ?
– La musique d’Ennio Morricone ?
– Son manque d’humour ? …

Commençons par le coLes-8-Salopards-Daisy-Domergue-Le-Renard-Masquémmencement.
Il est vrai, si l’on ne connaît pas le style de Quentin Tarantino, de penser que le film dure au premier tiers du film. Des dialogues non linéaires qui ont fait sa réputation s’installent comme s’installe le décor. L’humour malin et finaud fait sourire puis rire. On se fait surprendre par des coups qui ensanglantent des visages. Et la peur se fait sentir, le mystérieux blizzard arrive et la nuit va tomber. Le méchant loup glacé.

Dans le deuxième tiers de ce film, Tarantino enferme nos petits « salopards » dans une auberge. Un huis clos, où aucune échappatoire n’est permise. Le blizzard n’a jamais été aussi présent. Et le doute, la trahison, la paranoïa et la supercherie donne le ton. Les dialogues du premier tiers nous reviennent. Si bien sûr vous avez été assez intelligent pour les entendre.. L’ambiance se marie parfaitement avec la musique. Et des scènes très drôles deviendront certainement mythiques.

Enfin dans le dernier tiers, Tarantino nous montre ce que l’on a raté. Le Pourquoi du Comment de l’aubergiste Minnie, Sweet Dave …

Les-8-Salopards-Huit-Clos-Le-Renard-Masqué

Dans « Les 8 Salopards », le huis clos est attendu avec impatiente. Presque théâtral, il remet les pendules à l’heure. L’Amérique rend des comptes de son passé d’esclavagiste.
La performance de la brochette d’acteurs fétiche de Tarantino est à saluer.
Le style « expérimental » qu’on lui connaît, n’enlève en rien le suspense. Et la question qui pend aux lèvres tout le long du film : Qui sont les 8 Salopards au juste ?

Les-8-Salopards-Le-Renard-Masqué

Lorsque vous allez voir un western façon « Roublard » Tarantino vous n’allez pas voir un western du type Clint Eastwood avec jeu de regard et épis de blé au coin de la bouche.
Ses films font peur, mettant mal à l’aise le téléspectacteur tout en lui donnant le sourire.
Et on vient chercher la dose de suspense qui nous fait tant jubiler.

« Pour moi, c’est avant tout un western, mais j’y ai mis des éléments de films d’horreur. La violence latente et les personnages et même le blizzard, tout ça doit faire peur constamment » – Quentin Tarantino.

Paroles de Renard.

Big Volpone

Lien pour marque-pages : Permaliens.

16 Commentaires

  1. You do have a fabulous blog thanks.

  2. Nice artigo! Obrigado..

  3. Superbe blog, qui transpire la passion à l’état pur …

  4. Viel Glück in Ihrem Blog, wie ich weiterhin regelmäßig zu folgen.

  5. Bonjour, el blog tonelada est très réussi! Je te dis bravo! C’est du Beau boulot! 🙂

  6. I don’t even know how I ended up here, but I thought this post was great.
    I do not know who you are but definitely you are going
    to a famous blogger if you are not already 😉 Cheers!

  7. Woah! I’m really loving the template/theme of this website.
    It’s simple, yet effective. A lot of times it’s hard to get that « perfect balance » between superb usability and visual appearance.

    I must say that you’ve done a great job with this. Additionally,
    the blog loads super quick for me on Opera. Excellent Blog!

  8. Viel Glück in Ihrem Blog, wie ich weiterhin regelmäßig zu folgen.
    Bonne chance pour votre blog, car je continue à le suivre régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *